Recyclage des déchets industriels banals : enjeux et pratiques

Les déchets industriels banals (DIB) sont une catégorie de déchets générés par les activités industrielles et commerciales. Ils se distinguent des déchets dangereux qui nécessitent un traitement spécifique en raison de leur toxicité ou de leur danger potentiel pour l'environnement. La prise en charge de ces déchets est essentielle pour le respect de l'environnement et la préservation des ressources naturelles.

Principales caractéristiques des déchets industriels banals

Contrairement aux déchets industriels spéciaux (DIS) et aux déchets toxiques, les déchets industriels banals ne présentent pas de risques particuliers pour la santé ou l’environnement. Néanmoins, ils peuvent représenter un volume conséquent, ce qui requiert une gestion adaptée afin d'éviter tout impact négatif sur l'environnement.

Cela peut vous intéresser : Ce qu'il faut savoir sur les différents types d'ABM en 2024

On distingue généralement différents types de DIB :

  • Déchets papiers et cartons issus des bureaux ou des ateliers de production
  • Déchets plastiques tels que les emballages, films, etc.
  • Déchets métalliques comme les chutes de métaux
  • Déchets de bois et palettes provenant de l'industrie du meuble ou de la construction
  • Déchets textiles comme les vêtements de travail, chiffons, etc.

Importance du recyclage des déchets industriels banals

Selon l'Ademe, environ 30 % de ces déchets étaient encore enfouis en 2014, ce qui représente un volume considérable et sollicite inutilement les sites d'enfouissement. Un meilleur traitement de ces déchets permet également de réduire leur impact sur le climat en limitant les émissions de gaz à effet de serre liées au transport, au stockage ou à l'incinération.

Lire également : Découvrez ce prestataire logistique à l’international

Réduction des coûts pour les entreprises

En matière de gestion des déchets, le « coût évité » revêt une importance majeure. Il correspond à la somme des dépenses qu'une entreprise n'a pas eu à engager grâce au recyclage et à la valorisation de ses déchets. Par exemple, l'économie réalisée par la vente de papier ou de carton peut compenser les frais engagés pour le tri et la collecte de ces matériaux.

Amélioration de l'image de marque

Un engagement dans le recyclage et la valorisation des déchets industriels banals peut être un atout pour l'image de marque d'une entreprise. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales et favorisent les produits issus d'une démarche responsable. En ce sens, la mise en place de bonnes pratiques environnementales contribue aussi indirectement au développement commercial.

En somme, une meilleure gestion de ces déchets, passant notamment par le tri à la source et le recours à une société spécialisée, permet non seulement de réduire l'impact environnemental mais également d'améliorer l'image de marque et de réaliser des économies pour les entreprises concernées.

© A la case - Tous droits reservés