Quels métiers techniques étudier à Bruxelles ?

Choisir une orientation scolaire s’apparente généralement à prendre une direction dans la vie. Dès lors, il est plus aisé de comprendre l’importance du choix des études. L’enseignement secondaire bruxellois offre une large panoplie d’options dans des métiers dits « techniques ». Contrairement aux idées reçues, ces études sont exigeantes, mais elles offrent également de très beaux débouchés pour le futur.

Les métiers de la métallurgie

Bien loin des stéréotypes des ouvriers sans travail, la métallurgie est une des options qui offrent le plus de débouchés après l’école.

Cela peut vous intéresser : Comment devenir animateur qualité, sécurité et environnement avec la formation en alternance ?

Lire également : Les solutions pour créer ses propres outils de communication

Au-delà du métier de métallurgiste ou de soudeur, un diplôme en métallurgie ouvre également les portes de métiers moins connus, mais très prisés. Les soudeurs professionnels sont, par exemple, très souvent recherchés par le secteur de l’industrie afin de contrôler la qualité des pièces métalliques.

En parallèle : Comment exercer le métier de sophrologue ?

Entreprendre une formation de soudure dans une école de Bruxelles vous place, directement, au cœur de l’activité économique du pays.

Sujet a lire : Une formation pour ne plus vous exposer aux risques de l'amiante

Les métiers de l’imprimerie

Les techniques de la première Bible de Gutenberg sont largement dépassées. Certes, il a fixé les balises de l’imprimerie mobile, mais d’autres ont amélioré les procédés.

Aujourd’hui, la profession d’imprimeur est bien plus complexe. Riche et prestigieuse, la formation en imprimerie ouvre de grandes perspectives pour l’avenir. Des techniques nouvelles permettent aux imprimeurs, récemment diplômés, d’opter pour de nombreuses professions qui allient à la fois la maîtrise des matériaux et l’esprit créatif.

Contrairement aux idées reçues, l’imprimerie a encore un bel avenir devant elle. Oui, malgré l’informatisation grandissante, on n’a jamais autant imprimé que maintenant.

Les métiers du graphisme

Le graphisme constitue également un métier d’avenir. Véritable pierre angulaire de la communication, il est le cœur et l’âme des messages.

Aujourd’hui, il est principalement utilisé dans la publicité et dans la création en ligne. Cependant, le métier de graphiste est en constante évolution. Il doit s’aligner avec les découvertes technologiques et les nouvelles règles de l’expérience utilisateur.

En dehors de ces métiers traditionnels, le graphiste est également appelé à collaborer sur des projets plus spécifiques comme des créations en images de synthèse.

Dans la capitale belge, le véritable cœur de l’Europe, la formation aux métiers techniques a le vent en poupe. Véritables spécialistes de leur domaine, les diplômés de telles études trouvent facilement un emploi, et ce, à une juste rémunération.

Sur le meme sujet