Le canoë-kayak entre plaisir et forme dans un milieu naturel

En France, 45% des femmes et 50% des hommes de plus de 16 ans déclarent avoir pratiqué au moins une activité sportive ou physique dans l’année, dont le tiers avoue la pratiquer de manière régulière. Le sport occupe une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne. Une bonne nouvelle tant les bienfaits d’une activité sont importants sur la santé, le bien-être et la lutte contre la sédentarité. Et pour cause, la sédentarité fait dix fois plus de victimes que la route chaque année ! Si le gouvernement entend déployer 500 maisons Sport-Santé dans le cadre de son plan « Priorité prévention : rester en bonne santé tout au long de sa vie », inutile d’attendre leur ouverture pour se mettre au sport si tel n’est pas le cas. Découvrez un sport complet, ludique à pratiquer en mode solo ou à plusieurs : le canoë-kayak.

Le matériel nécessaire pour faire du canoë-kayak

À l’image de toutes les activités sportives, pratique du canoë-kayak demande d’avoir le bon équipement. Pour cela, il faut se prémunir d’un maillot de bain, de vieilles chaussures, d’une combinaison en néoprène, d’un k-way, d’une serviette, d’une tenue de rechange propre et sèche, d’un gilet d’aide à la flottabilité notamment. Et bien entendu, il faut avoir une pagaie et un canoë-kayak. Les débutants privilégieront un modèle alliant confort et stabilité et donc un modèle de kayak large et plat. Les confirmés opteront pour un kayak assurant une bonne qualité de glisse et donc orienteront leur choix pour un modèle long et profilé. Pour partir à la pêche, les modèles de kayak confortable, stable et offrant une bonne capacité de rangement sont parfaits. Il existe des modèles rigides et des modèles gonflables comme les kayaks gonflables Sevylor. Si le kayak rigide assure une meilleure glisse et est plus résistant, il est surtout plus encombrant et nécessite l’achat de barres de toit pour le transporter. L’avantage et non des moindres des kayaks gonflables est qu’ils rentrent dans un sac à dos, il est donc possible sur un coup de tête de faire une virée en kayak.

Les nombreux usages du canoë-kayak

L’approche de cette activité est simple et accessible à tous. Seul, à deux ou à trois, les usages du canoë-kayak sont multiples. Et pour cause, il est possible de se laisser dériver, de se laisser porter par le courant, de pagayer de toutes ses forces pour gagner une course, d’utiliser le bateau comme plongeoir, de faire une randonnée sur l’eau, d’accéder à une crique isolée paradisiaque …. en somme il n’existe pas une seule et unique manière de pratiquer le canoë-kayak, chacun pouvant laisser libre cours à ses envies. Le temps d’un après-midi ou sur plusieurs journées, sa pratique est possible toute l’année. 

Les bienfaits de la pratique du canoë-kayak

Pratiqué pour le plaisir, mais aussi en compétition, le canoë-kayak est un sport qui présente de nombreux atouts sur le plan physique. En effet, il aide à développer toutes les parties du corps (bras, épaules, dos, abdos, obliques …), à le fortifier et ainsi à le prémunir de certaines maladies. Avec le canoë-kayak, la coordination, l’amplitude articulaire, l’équilibre, le renforcement musculaire, la mémoire ou encore le sens de l’écoute sont autant de capacités physiques qui sont stimulées, développées. 

C’est aussi un sport qui permet de brûler un grand nombre de calories (jusqu’à 400 calories pour une heure de pratique à allure modérée). Le canoë-kayak est donc parfait pour celles et ceux qui veulent stabiliser leur poids ou perdre des kilos superflus. En parallèle, la pratique de cette activité permet de découvrir au fil de l’eau une flore et une faune riche ainsi que des paysages inaccessibles depuis la terre. Pratiqué en pleine nature, en mer, en rivière ou encore sur un lac, cela permet d’avoir un nouveau point de vue tout en prenant un bol d’air pur.