Ces experts vous disent comment soigner le trouble du TDAH sans médicaments

En seulement quelques années, le syndrome du TDAH a considérablement augmenté chez les jeunes enfants. Crise de colère, problème d’inattention, hyperactivité… Les parents ont parfois du mal à faire face à l’ensemble de ces symptômes qui viennent perturber le quotidien. Et souvent, c’est le traitement médicamenteux qui est privilégié et qui est parfois très lourd à supporter pour les plus jeunes. Voilà pourquoi, des experts se sont penchés sur une approche non-médicamenteuse et qui offre déjà de beaux résultats. 

Qu’est-ce que le syndrome du TDAH ?  

Le syndrome du TDAH, ou trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, s’est considérablement répandu chez les enfants les plus jeunes ces dernières années. Parmi les symptômes, on compte l’inattention, des problèmes de concentration et d’impulsivité. Et évidemment, au quotidien, ce sont des facteurs très difficiles à gérer pour les parents. En effet, ils provoquent des problèmes à l’école mais également sociaux car les plus jeunes auront du mal à nouer des liens d’amitié avec leurs camarades. Et aujourd’hui, l’une des principales réponses apportées à ce type de syndrome reste le traitement médicamenteux. Or, il est parfois très lourd à supporter pour les plus jeunes. Voilà pourquoi, des neuropsychologues mais également des psychologues et des scientifiques se sont penchés sur la question et proposent désormais une méthode sans médicaments. 

A lire aussi : Pour votre santé : les sources les plus importantes de potassium

Dans le meme genre : Spoutnik V : c’est l’opinion des slaves sur le vaccin contre le coronavirus russe

Soigner le TDAH sans médicaments 

Pour soigner le TDAH, ces experts se sont penchés sur les bienfaits de la remédiation cognitive. Pour cela, ils proposent des exercices enfants à l’aide d’un ordinateur et qui sont basés sur la mémoire mais également les fonctions motrices et le langage. Concrètement, l’enfant portera un casque qui captera ses ondes cérébrales et qui lui permettra de faire un neurofeedback. Immédiatement, il aura une transcription visuelle de son activité ou de son hyperactivité et cela lui permettra d’essayer, au fur et à mesure, de la maîtriser. Pour cela, de nombreux jeux sont proposés aux enfants et directement sur l’ordinateur afin qu’ils puissent prendre la main sur ce trouble parfois difficilement maîtrisable.

A lire également : Symptômes de l’hypothyroïdie — 10 vous devez savoir

Lire également : Ainsi, la paupière indique une maladie cardiaque

Sur le meme sujet