Pourquoi faire un test de paternité ?

Par définition, le test de paternité est effectué pour confirmer des liens de filiation biologique entre un homme et son enfant. Cette analyse génétique, ou test ADN, est généralement demandé dans le cadre de procédures judiciaires. Il est aujourd’hui très simple de se procurer un test de paternité sur Internet. Pourtant ce type de test n’est pas anodin et il est important de bien définir le cadre de votre besoin. 

Le consentement des parties est obligatoire

En France, la loi encadre strictement la pratique des tests de paternité. Il n’est donc pas possible de faire un test à l’insu d’une personne ou sans lui demander son autorisation. Il faut savoir que le refus d’un test de paternité peut être reconnu par l’administration judiciaire comme un aveu de paternité, donc dans le cadre d’une procédure, le père présumé aura tout intérêt à pratiquer le test s’il pense qu’il n’est pas le père biologique. Si les personnes refusent donc de se soumettre au test, le recours à une procédure judiciaire est donc indispensable, pour veiller au respect de chacun.

Sujet a lire : Catégorie

Dans quel cas faire un test de paternité ?

Bien que les tests soient encadrés par la loi, des sites internet proposent des tests de paternité en ligne. Dans la mesure où vous respectez la loi, vous pouvez tout à fait obtenir des résultats fiables par cet intermédiaire. Dans la plupart des cas, les personnes qui passent ces tests veulent simplement se rassurer. Les situations habituelles de demande de test de paternité sont les suivants : 

  • établir ou contester un lien de filiation,
  • recevoir ou supprimer une aide financière de la part du parent,
  • établir l’identité de personnes décédées, dans le cadre d’une enquête policière.

Il est à noter que la seule motivation financière est souvent rejetée par l’administration. Dans tous les cas, un test de paternité n’est pas anodin et peut apporter de grands changements. Il est donc conseillé de passer ce test dans de bonnes conditions.

Lire également : Comment choisir un faire-part de baptême ?