Comment l’escape game est devenu le jeu préféré des Français ?

Comment l’escape game est devenu le jeu préféré des Français ?

Lancé depuis une petite dizaine d’années en France, l’escape game connait un succès incroyable dans l’Hexagone. Avec des règles particulières et originales, le joueur n’a jamais la possibilité de trouver le temps long. Néanmoins, jouer à ce type de jeu nécessite plusieurs pré-requis. On pense notamment à l’espace disponible pour répondre à l’énigme et au prix final à payer. Afin d’éviter un surcout pour votre escape game, il est conseillé d’appliquer plusieurs astuces. Zoom sur un phénomène qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin en France.

Un moyen original de s’amuser

Il suffit de participer à un escape-game pour comprendre que l’intérêt premier de ce type de jeu est de faire réfléchir ses participants. Avec des énigmes à résoudre, des indices à centraliser, tout se joue sur la réflexion et la concentration. Recommandé pour les groupes d’amis, l’escape game est prisé par les gens qui sortent du travail. Souvent organisés le soir vers 19-20h, ces nouveaux jeux durent en moyenne deux heures. Et le prix moyen par personne n’excède pas les 40euros. Un prix raisonnable si on regarde les tarifs de la concurrence. On pense notamment aux jeux vidéo ou de société sensiblement identiques. 

Idéal pour le team-building

A l’heure où la cohésion en entreprise est devenue un axe prioritaire pour une majorité de sociétés françaises, il convient de trouver des moyens efficaces pour le team-building. Voilà pourquoi, l’escape game s’est fait une place dans ce marché particulier. Quoi de mieux pour fédérer une équipe qu’une énigme à résoudre ou une enquête à mener ? En faisant appel à l’ensemble des membres d’un groupe, l’escape game permet d’aplanir certaines tensions au sein d’une équipe de travail. Enfin, gardez en tête que ce jeu peut convenir également aux familles et que certains lieux sont même dédiées pour ces dernières. Quand on vous dit que l’escape game s’est démocratisé dans tout le pays…

À propos de l’auteur

admin administrator