Changer de sommier : tout savoir avant de se lancer

Changer de sommier : tout savoir avant de se lancer

Si vous avez décidé de changer de literie, alors il faudra porter un œil attentif à votre sommier. En effet, même si vous choisissez un matelas ultra-confortable, il est impératif qu’il s’accorde avec un sommier adapté. Et pour cela, il faut évidemment tenir compte d’un certain nombre de paramètres comme son soutien, sa souplesse et sa longévité. En bref, voici quelques repères pour bien choisir. 

Un sommier à ressorts 

Un sommier à ressorts vous offrira d’emblée un soutien particulièrement souple et correspondra idéalement à tous ceux qui ne recherchent pas la fermeté. Très confortables, ce sont des sommiers qui s’associeront à merveille avec des matelas en latex ou en mousse. En revanche, il est à proscrire avec un matelas à ressorts puisque vous perdrez automatiquement le bénéfice de la souplesse au profit d’un affaissement bien trop prononcé. 

Un sommier à lattes 

C’est certainement un modèle de sommier qui correspondra à tous ceux qui souhaitent un peu de fermeté. Avec un excellent soutien, il assure une bonne aération de votre matelas et il est donc souvent recommandé à des personnes souffrant d’allergies. Si vous le choisissiez sans suspension, il faudra de préférence opter pour un matelas en mousse qui apportera un peu de confort et d’élasticité. Pour un modèle avec suspension, il n’y a absolument aucune contrainte puisque tous les types de matelas pourront convenir. 

Un sommier à plots

Particulièrement flexible, le sommier à plots offre un agréable confort et sera particulièrement recommandé pour toutes les personnes qui ont tendance à souffrir du dos. Généralement, on l’associe à un matelas en latex ou à mémoire de forme pour venir atténuer sa fermeté. 

Un sommier plancher 

Ici, c’est une sensation ultra ferme qui vous attend et il sera donc déconseillé pour toutes les personnes qui souffrent de problèmes de dos. De même pour les personnes allergiques puisque c’est un modèle qui ne favorise pas la circulation de l’air et qui a tendance à favoriser le développement des acariens et de la moisissure. À modèle équivalent, on lui préférera un sommier à lattes sans suspension. 

Un sommier tapissier 

Un sommier tapissier est généralement monté sur pied et entouré d’un cadre revêtu de tissus. Ici, la circulation de l’air reste limitée ce qui aura tendance à accroître la propagation des acariens et des moisissures. Quant aux types de matelas qu’il accepte, il n’a pas d’a priori ! 

À propos de l’auteur

admin administrator